Une VR abordable pour Elite Dangerous ? - Galnet France

Jan
20

Une VR abordable pour Elite Dangerous ?

  • Simplicité d'installation
  • Qualité d'image (hors textes)
  • Lisibilité des textes
  • Fiabilité
  • Découvrir Elite en VR

RETOUR D’EXPÉRIENCE // Et si vous passiez à la VR ?

Janvier 2018 – Version du jeu : 2.4

Depuis que je joue à Elite (+2000 h) il me manquait une chose qui, d’avis des joueurs ayant essayé, est unique, grandiose, à faire absolument ! Mais faute de moyens et assez réservé sur le matériel actuellement en vente, je n’avais pas eu l’occasion de tenter l’aventure de la VR sous Elite. Outre des périphériques encore assez onéreux à mon avis, l’ordinateur que j’utilise pour jouer ne semble pas vraiment taillé pour le passage à la réalité virtuelle. Je m’étais donc résigné…un peu frustré quand même….

Mais finalement, grâce à un logiciel abordable et un smartphone adapté, j’ai enfin réussi à obtenir une VR, perfectible en plusieurs points, mais bel et bien fonctionnelle. Voici donc mon retour sur cette “VR entrée de gamme pour Elite: Dangerous“.

 

Matériel nécessaire et de test

Pour cette solution vous aurez besoin de :

  • Un smartphone assez récent et compatible (Android seulement)
  • Un cardboard vr ou casque pour smartphone
  • Le logiciel VRidge de Riftcat pour PC (voir le site et télécharger le logiciel)
  • De l’application Android VRidge disponible sur Google Play
  • Si vous utilisez un Samsung GearVR, il sera important d’ajouter un autre soft sur votre téléphone (explications sur le site de Riftcat)*
  • Si, comme moi, vous avez une connexion Wifi perfectible : un cordon USB pour brancher votre smartphone / casque sur le PC
  • Steam, afin de lancer Steam VR et profiter de Elite: Dangerous “comme si vous y étiez” (NOTE : le lancement du jeu via Steam est obligatoire).

A noter que la version gratuite de VRidge est entièrement fonctionnelle, mais limitée à des sessions de 10 minutes. Parfait pour tester que tout fonctionne chez vous.

 

Matériel de test : 

  • Mon PC “gamer” sur lequel je joue à Elite : un portable MSI GS60 2QE-646FR Ghost Pro doté d’une GTX 970M / 8Go de RAM / I7 5700 (donc assez loin des machines de gamers actuelles) (cf la fiche sur le site LDLC)
  • Un casque GearVR (env. 50€) acheté en ligne (voir test lesnumériques)Voir plus bas*
  • Un casque HOMIDO V2 (env. 50€) acheté en ligne (voir test VR-WTF). Son défaut, par rapport au GearVR, est que ce casque ne possède pas ses propres capteurs (voir plus bas)
  • Un smartphone Samsung Galaxy S7 Edge (voir test lesnumériques)
  • Le logiciel VRridge en illimité (15€)
  • Elite: Dangerous via Steam

Hors PC et Smartphone, la solution m’a coûté moins de 70€

Comment ça marche ?

Le principe est le suivant et est assez simple : après avoir installé le logiciel sur votre PC et l’app sur votre smartphone vous lancez les deux. L’étape suivante consiste à connecter votre smartphone au logiciel et vous avez généralement deux possibilités :

  • Une connexion Wifi (nécessite l’activation du wifi sur votre PC et smartphone) : Bien que cette solution soit la plus simple à mettre en oeuvre, je la trouve limitée et ne l’utilise pas. Les deux raisons principales sont : des lags en jeu et des déconnexions régulières (débit). Bien que le logiciel tente alors de rétablir la connexion, l’impact sur Elite est réel et pénible.
  • Une connexion via USB : cette solution règle les soucis de déconnexions et assure une meilleure fluidité en jeu. Par contre, cette solution nécessite quelques réglages sur le smartphone et logiciel VRidge (explications de l’éditeur avec vidéo tuto)

Ensuite il suffit de cliquer sur l’icône Steam de VRidge pour lancer SteamVR (nécessite peut-être un téléchargement automatique d’environ 1 Go). Ne reste plus qu’à lancer Elite: Dangerous en mode VR.

C’est tout, placez le casque sur votre tête et profitez d’une nouvelle expérience !

Quelques réglages s’imposent

VRidge propose plusieurs options à configurer dans les options du logiciel. Vous pouvez régler :

  • La qualité globale
  • La résolution (j’arrive à jouer en 2560 x 1440)
  • Le framerate (je vous conseille 60 FPS
  • Le Bitrate permettant d’assurer un bon débit. Dépends de votre connexion (en Wifi ce sera donc très limité)
  • Le Render Scale qui permet de rendre “à peu près lisible” les textes sous Elite. Ce paramètre a un impact sur les performances, mais il est nécessaire, à mon avis, de le monter.
  • L’encodeur
  • La combinaison de touche pour recentrer la visée (indispensable) qui se trouve dans le menu traking option
  • etc.

Pour comprendre le paramétrage du logiciel, je vous conseille une vidéo (anglais) assez bien faite et claire sur le paramétrage du logiciel, de l’application du smartphone et du réglage du Gyroscope.

 

Alors, ça donne quoi ?

Cette solution entrée de gamme est une opportunité fonctionnelle pour profiter de Elite: Dangerous en VR. Vous redécouvrez vos cockpits qui vous semblent immenses, vous êtes impressionné par la taille des vaisseaux et des stations, vous aurez le vertige à la surface des planètes (elles sont énormes !), vous profiterez du spectacle incroyable en vous promenant au milieu d’un champ d’astéroïdes. Bref, vous êtes à 100% dans le jeu.

L’expérience VR de Elite est grandiose, même avec des solutions alternatives comme celle qui est proposée ici. Ne vous attendez pas, non plus, à une solution sans ombre au tableau, évidemment. Parmi les choses que j’ai trouvé le plus pénible :

Pour Elite :

  • Une grande difficulté à lire les textes en jeu (même en jouant avec les réglages),
  • Une navigation sur la carte système et galactique assez complexe (voir pénibles)

Pour le logiciel :

  • Des plantages (rares) de VRidge sur PC, parfois sur smartphone, nécessitant un reboot (à ce propos le logiciel continue son développement, ce petit manque de stabilité pourrait être gommé à l’avenir)
  • Puisque mon casque n’est pas équipé de ses propres capteurs, tout repose sur le gyroscope du smartphone…Qui perd souvent le centrage. Il sera alors indispensable d’utiliser la combinaison de touches (facile avec un casque sur les yeux) pour continuer à jouer.
  • Quelques pertes de connexion Wifi : Windows se mélange un peu les pinceaux entre la connexion “ethernet” du smartphone et le Wifi. Peut nécessiter (chez moi du moins) une désactivation / réactivation de la carte Wifi.

A souligner : Un nombre conséquent de tutoriaux assez clairs et complets de la part de l’éditeur disponible sur la chaîne Youtube dédiée. Une aide pratique et bienvenue pour ceux qui souhaitent se lancer sans avoir de grandes connaissances dans le “monde de la VR”.

 

En conclusion ?

Grâce à cette solution, j’ai pu découvrir un autre Elite et profiter du jeu d’une autre manière. La solution m’a paru finalement assez simple à mettre en oeuvre. L’éditeur du logiciel est très disponible et réactif (anglais uniquement), notamment sur Twitter. Suffisamment pour que je le souligne.

Cette solution permet de “profiter du spectacle” avec un véritable effet wahoo. Pour le moment je ne l’envisage pas comme la seule manière dont je vais jouer à Elite à l’avenir. J’alterne la solution “écran classique” et “spectacle” en fonction de l’envie du moment, de la fatigue, des phases du jeu, des difficultés techniques (un peu présentes quand même).  C’est en quelques sorte un peu à l’image d’Elite où l’on change d’activité en fonction des envies (explo, chasse à prime, CG, etc), cette solution permet donc d’enrichir l’expérience du jeu de manière convaincante sans trop vous appauvrir.

*Bien qu’ayant, sur le papier, tous les attributs pour lui, je n’ai pas gardé le casque Samsung GearVR. En effet, ne pouvant jouer sans connexion USB (tethering) ce casque ne peut convenir. En effet, avec ce casque vous êtes dans l’obligation d’utiliser la connexion wifi (un bricolage existe, mais non sans risques et conséquences). Dommage. Je lui ai préféré le HOMIDO V2, made in France, que je trouve être un casque de qualité et suffisant pour cette solution VR entrée de gamme. Le site du constructeur : http://www.homido.com/

 

Vous avez testé cette solution ? Vous en avez d’autres ? N’hésitez pas à commenter l’article et apporter votre retour d’expérience !

 

A NOTER : Grâce à Rifcat et dans le cadre de cette review, une licence de Rifcat sera mise en jeu prochainement via mon flux Twitter. Infos à venir sur @Galnet_france

CMDR Aymerix

About CMDR Aymerix

Administrateur du Site Galnet et passionné de Elite Dangerous depuis la Béta. Création de vidéos Tutos pour débutants : https://www.youtube.com/user/aymerixhn Fondateur et ex-leader du groupe Black Birds // Fondateur de la Wing Atlantis Suivez : @GalNet_France

6 comments

  • XIIISeb
    Fév 5, 2018 @ 10:58

    Salut ! Merci pour tes vidéos !
    J’ai un petit soucis, quand je veux installer Riftcat, je n’ai pas les mêmes écrans : j’ai un écran (pc) avec un smartphone qui me demande quel type de connexion je veux, même en usb, cela ne détecte rien du tout.

    J’ai beau télécharger le logiciel sur le site de Riftcat, je n’ai pas le même et je ne peux rien faire… une idée ? (rifcat2.0)

    Répondre
    • CMDR Aymerix
      Fév 5, 2018 @ 11:58

      Pour l’USB il faut, de mémoire, désactiver la fonction “media” du téléphone pour ne pas que Windows le “monte” comme une clé USB. C’est indiqué dans les fonctionnalités. Est-ce bien le cas pour toi ?

      Répondre
  • Artelez
    Jan 31, 2018 @ 22:00

    Je viens d’avoir le PS VR pour quelques temps, je vais voir si il est possible de s’en servir sur PC et plus précisément avec Elite. Sait-on jamais, ça peut si ça marche bien ça sera toujours moins chère que l’Oculus ou le Vive

    Répondre
    • CMDR Aymerix
      Fév 2, 2018 @ 16:57

      Là tu me poses une sacrée colle ! Je ne sais pas du tout.

      Répondre
  • HarryPotter59
    Jan 26, 2018 @ 17:41

    Je n’ai pas testé cette solution, mais je joue à Elite en VR avec un casque Occulus Rift, et depuis que j’ai découvert le SPectacle, plus moyen de revenir à l’écran classique… L’immersion facilite énormément les manœuvres d’atterrissage ou même les combats, puisqu’ils suffit de tourner la tête pour regarder autour de soi à l’intérieur de son cockpit… La sensation de vertige en se posant ou le spectacle grandiose de rouler avec le buggy sur le sol d’une planète… À essayer absolument. Moi je ne sais plus jouer autrement. Avec l’occulus, la lecture des textes n’est pas parfaite, mais est tout à fait possible sans trop de fatigue. Perso, je fais des sessions de 2h à 2h30… Ensuite, je sens la fatigue et surtout la chaleur dans le casque (l’écran du casque chauffe pas mal au bout d’un moment).
    Bon vol à tous!

    Répondre
  • Morgan
    Jan 21, 2018 @ 16:36

    Ravi de voir que tu abordes la VR pour ce jeu magnifique. Il est clair que les sensations et l’immersion sont décuplé avec un casque 3D Je frôle à peine les 100 heures de jeux, sans compter les heures de visionnage de tes vidéos. ;-). En espérant te croiser un jour dans cette bonne vieille voie lactée. Bon vol à toi.!

    https://youtu.be/baCLuCyfbmQ

    Répondre

Recherche par catégorie

États des serveurs du jeu

OK