Entrée #17 | Echec - Galnet France

Août
29

Entrée #17 | Echec

26 août 12h54

Les portes du grand désert sont ouvertes. Je vois une transition entre le vide solitaire et la vie qui s’accroche à la frontière de l’humanité : des systèmes nouvellement colonisés à des centaines d’années-lumière du centre. Ils sont fragiles, presque vides, mais des hommes et des femmes y écrivent leur destin. Les civilisations tombent, mais la vie continue, l’humanité en sort grandie. Ce qui ne grandit pas meurt, m’a dit un jour Vesta, et elle ne parlait pas des tomates.

J’ai un sourire triste.

 

fin-2

 

Il ne reste que quelques sauts. Depuis plusieurs heures j’ai rejoint la bulle humaine. À nouveau s’enchaînent des systèmes habités, la valse des marchands, pirates, forces de sécurité et chasseurs de primes a repris. Je ne parle pas, restant attentif à mon vol. Vesta est toujours muette. Les systèmes ont commencé à se couper les uns après les autres. Les avaries sont nombreuses. Heureusement, je ne suis pas loin de mon objectif. J’ai fini par couper moi-même la plupart des systèmes du vaisseau : sans IA je suis incapable de tout contrôler. Mon ASP est comme un asphyxié. Peu à peu les systèmes secondaires se coupent ne laissant que l’essentiel en fonction : le cœur et le cerveau. Je n’ose me l’avouer, mais une étrange étreinte me serre, je me sens seul, dépossédé. Depuis 3 jours je jette sans cesse un œil inquiet à l’interface de communication de Vesta. Elle est noire, vide, silencieuse comme une petite fenêtre ouvrant sur le cosmos désolé. Je n’y vois rien briller. Tout ceci n’est que folie.

Je n’ai prévenu personne de mon arrivée, pas même les autorités. Mais je me fais peu d’illusions. Depuis plusieurs heures je suis pisté. Ils ne changeront jamais ! J’ai le sentiment d’être un cavalier sur l’échiquier, puissant et fourbe, mais facile à faire tomber si on connait les attaques. Beaucoup ont parié sur cette pièce. Qu’ils s’appellent Boris, Consilium ou Green Planet. Chacun jouant sa partie et travaillant ses atouts pour les abattre au bon moment, quitte à les sacrifier. Que ce soit le pion ou la dame, les pièces ne sont que des pièces… seule la stratégie compte… et combien de rois sont tombés sous les coups imprévisibles d’un petit pion anodin ?
Je n’ai jamais été bon aux échecs… trop de variables, trop compliqué. Et pourtant, il y a deux jours j’ai joué la plus importante des parties.

Deux chiffes,
Un nombre,
1 chance sur 90.

J’ai cherché longtemps les indices. Parcourant les entrées, persuadé que Vesta y avait laissé la clé. De longues minutes à éplucher les rapports… les uns après les autres… tant de mots.
Puis le puzzle s’est doucement assemblé. Je focalisais sur les mots et leurs significations… mais pas sur les chiffres et les nombres. On cherche souvent très loin ce que l’on a sous les yeux.
Les heures.
Elles étaient curieuses. Pourquoi Vesta avait-elle saisi ainsi les heures des entrées ?
J’ai donc tout repris : chaque heure et chaque minute en essayant de trouver le point commun… Et j’ai trouvé… La solution m’avait paru évidente alors… mais depuis que j’avais entré le nombre déduit, il ne s’était rien passé…

J’ai probablement échoué.
Échec et mat.

 

fin-4

 

Il reste 2 sauts. Je n’ai pas de peur, je n’ai pas d’angoisse. Peu à peu je reprends mes réflexes. J’ai repris le masque laissé à terre depuis de nombreuses semaines. Nul Gladiateur ne peut combattre sans un masque sous peine que ses yeux le trahissent. Rien ne bouge sur son visage, même quand le pouce tombe…

 

*****BIIIIP*****

 

Je tourne vivement la tête,
L’interface est allumée !

Une longue liste de sigles incompréhensibles s’affiche puis disparaît. Il y a des cliquetis, des bips, des grésillements qui se font entendre dans tout le vaisseau. Elle revient à la vie, sort de son coma, doucement. Je ne veux pas la brusquer… Vesta est revenue. Je retiens ma respiration… mais est-ce Vesta ?

-« Bonjour Professeur Bachila… Je suis votre Intelligence Artificielle et je suis disposée à apprendre tout ce qu’il faudra. »

Je suis pétrifié. Anéanti…

-« Professeur Bachila, voici ma première leçon : les humains se saluent quand ils se rencontrent. Qu’ils se connaissent ou pas, ils se disent bonjour. C’est le premier contact, le premier mot dans la plupart des échanges. Ce « bonjour » est une donnée importante qu’il faut apprécier à sa juste valeur. Un bonjour droit dans les yeux n’a pas la même signification qu’un bonjour avec un regard baissé, ou en haut à gauche… »

Elle déblatère, une litanie que j’entends tonner comme une oraison funèbre… Vesta…

-« …Généralement un bonjour est souvent suivi par une question générale : « ça va ? » Question passionnante puisque seulement quelques rares humains écoutent la réponse à cette question. Demander à un humain si « ça va » est pourtant une question complexe, car elle nécessite une introspection et une définition exacte : est-ce que « ça va » à l’instant, en général, est-ce psychologique, physique… Est-ce une… »

-« STOP ! La FERME ! Qui que tu sois, FERME-LA ! »

-« OK Commandant ! Comme vous voulez… J’aurais apprécié un meilleur accueil… mais je vois que vous n’avez pas changé ! »

Je stoppe le vaisseau en urgence sortant violemment de mon vol.

-« Com… tu m’as appelé… commandant ? »
-« Commandant, tout à fait. Pourquoi prenez-vous cet air ahuri ? C’est précisément ce que vous m’avez demandé je vous le rappelle… »
-« Vesta ? C’est toi ? »
-« À votre avis ? Vous croyez que je suis qui au juste ?  »
-« Mais enfin, il y a quelques minutes tu racontais un tas de trucs débiles à un professeur machin ! Permets-moi d’être un peu paumé ! »
-« Un peu… paumé, seulement un peu ? Vous vous sous-estimez Commandant… et… vous manquez d’humour aussi… le professeur Bachila était mon créateur… J’avais envie de ménager mon entrée… et je dois avouer que je suis assez fière de moi ! »
-« Peste… PESTE ! »
-« Vous aussi… vous m’avez manqué, commandant. Belle performance pour un esprit comme le vôtre, d’avoir trouvé la clé. Je suis impressionnée. »
-« Les heures des entrées Vesta… tu as entré des heures trop ou pas assez précises : des heures pleines ou des heures, minutes et secondes… pourquoi avoir fait la moitié du chemin…
J’ai regardé les heures et les minutes… ai additionné les chiffres et à chaque entrée je suis arrivé à 12… J’ai eu de la chance, c’est tout »
-« Je me disais bien aussi, que ça ne pouvait pas être de l’intelligence, venant de vous, il ne faut pas rêver. »

 

fin-3

 

Je suis à Munfayl.
Il me reste quelques minutes avant que les forces de sécurité ne viennent à ma rencontre. Ils risquent d’être surpris.

-« Que va-t-il se passer maintenant, commandant ? »
Le réveil de Vesta a réactivé les systèmes encore opérationnels. Les rapports tombent. Ils sont alarmants. Des choses terribles se sont passées cet été à Munfayl et pour nos pilotes. J’ai du mal à croire ce que je lis… Mais ce qui arrive est… terrifiant, et pourtant tellement prévisible.
-« Nous rentrons, Vesta… cap sur Samson, rapido… une tempête est passée ici, mais ce qui se prépare est un ouragan. »
-« Commandant ? »
-« Oui, Vesta ? »
-« Qu’allez-vous faire de moi… et de ce vaisseau ? »
Je suis chez moi. Non pas dans ce système, mais dans ce vaisseau. Pour la première fois de ma vie, je suis chez moi.
-« Envoie un message au Consilium Vesta. Annonce mon arrivée imminente. Dis-leur que je reviens, que je suis prêt et que j’ai fait mon choix. Dis-leur que je sais qu’ils ont besoin de moi, mais que mon retour est suspendu à une seule et unique condition : je garde ce vaisseau, pour en faire mon QG, mes quartiers, où tu restes à bord. »
-« Commandant… Croyez-vous qu’ils vont accepter ? »
-« Je ne sais pas, Vesta… mais j’ai envie de faire une petite partie d’échecs… »

 

fin-5

 

L’ASP s’éloigne, laissant le vide et le passé derrière lui. En regardant en arrière on peut distinguer des milliards d’étoiles et de systèmes. Là-bas, très loin, restent des traces de véhicule terrestre abandonné, sur la surface d’une lune vierge. Très loin, tourne une planète bleue où la vie commence à naître.
Il reste le souvenir d’un voyage et des rencontres avec une magnifique éternité. C’est un jardin à peine ensemencé, mais qui grandira, jusqu’à ce que le dernier souffle le fasse disparaître à jamais.
Un ASP est passé par là. Mais cet ASP là, comme ses occupants, avait quelque chose d’unique. Le temps de se retourner et il a déjà disparu, s’enfuyant vers son destin.

 

Fin

fin

 


 

Un très grand merci à tous. Au départ ce n’était qu’une petite idée, puis c’est devenu une série qui nous a fait passer l’été ensemble.
Merci à tous pour les nombreux commentaires, les remarques, les aides.
Merci à Tibele pour son soutien et son aide,
Merci à Sloanne de Green Planet pour la « joute RP » et les défis lancés !
Merci à Tchamallow pour Sally !
Merci à tous… et à bientôt peut-être 😉
Et bravo au CMDR E.Bachila qui a trouvé le nombre 12 en premier (un mail devrait arriver prochainement. 😉 )

CMDR Aymerix

About CMDR Aymerix

Administrateur du Site Galnet et passionné de Elite Dangerous depuis la Béta. Création de vidéos Tutos pour débutants : https://www.youtube.com/user/aymerixhn Fondateur et ex-leader du groupe Black Birds // Fondateur de la Wing Atlantis Suivez : @GalNet_France

7 comments

  • CMDR killerCOMANDO
    Sep 5, 2016 @ 23:14

    Super série !! J’ai suivi tout les épisodes avec beaucoup d’attention et j’ai passer un excellent moment à lire cette aventure, merci beaucoup! (Content de voir que vous êtes rentrés à Munfayl sain et sauf et que Vesta va bien ^^)

    Répondre
  • Cpt Bachila
    Août 30, 2016 @ 6:58

    WWHOUAAIII ELLE EST SAUVÉ!

    Répondre
  • Anonyme
    Août 29, 2016 @ 11:22

    Vivement la prochaine série. Merci.

    Répondre
  • Nicou
    Août 29, 2016 @ 9:23

    Wheeeeeeeeee !!! 😀
    Merci pour l’aventure Aymerix, c’était super 🙂

    Répondre
  • Cmdr Alan Trent
    Août 29, 2016 @ 8:00

    Merci M. Bachilla ! Il m’arrive de regarder des let’s play narratifs mais très peu. Je préfère de très loin une narration de ce type. L’âge sans doute ^^. Merci à toi Aymerix pour ce drama de l’été bien plus intéressant que les navets trop cuits pondus sur TF1 🙂

    Répondre
  • Norgrim
    Août 29, 2016 @ 7:01

    Superbe 🙂
    bon j’avais pas trouvé le bon numéro ^^

    Répondre
  • OomegaA
    Août 29, 2016 @ 6:27

    Merci pour cette série, ce fut un plaisir de la lire.

    Répondre

Leave a comment

Recherche par catégorie

États des serveurs du jeu

OK

Dernier commentaire