Entrée #14 | Nébuleuse planétaire - Galnet France

Août
15

Entrée #14 | Nébuleuse planétaire

15 août 15h33

À nouveau je suis seul. Jaques Station, son tumulte et ses réparations sont déjà loin derrière moi. J’ai repris le chemin du retour. Ce n’est pas ce que j’avais en tête initialement, mais tout a une fin, ce voyage, cette “traversée du désert” ne déroge pas à cette règle. Après l’entrevue avec mon “contact”, les choses se sont un peu accélérées. Visiblement, le Consilium s’intéresse de très près à Jaques Station et sa nouvelle “position stratégique”. Ce contact n’est autre qu’un Consul, nouvellement nommé, dont le travail sera de représenter les intérêts des Black Birds à bord. Bien lui en fasse…pauvre homme, j’imagine que cette promotion piège est le fruit d’une belle bourde. Le Consilium sait vous récompenser à votre juste valeur….

 

nebuleuse-planétaire-5

 

L’ASP a été retapé, j’ai réussi à racheter un nouveau SRV et remis un peu d’ordre dans certains modules qui avaient un peu surchauffés.

Vesta continue à me faire découvrir les mystères musicaux de l’histoire de l’humanité et m’a servi au menu du jour la musique d’un homme de jazz ayant passé son enfance comme nomade, en roulotte. Vesta m’apprit qu’un jour la sienne brûla et qu’il fut gravement blessé à la main et à la jambe…ce handicap, visiblement, ne l’empêche pas de me ravir les oreilles.

-“Sortie imminente”.

La décélération est violente, ma combinaison absorbe l’essentiel des G. Nouveau système. Je ne vois rien…rien du tout… il y a une lumière rose incroyable, mais pas d’étoile…

-“Alerte, température à 120% commandant, vous êtes trop proche, sortie du supercruise en urgence, accrochez-vous”.

Ça valse, ça tourne, j’en ai la nausée. Le vaisseau se plaint, il craque et se tord, Django, lui, reste imperturbable, le luxe de l’Éternité sans doute.

Puis le silence revient à bord, j’entends quelques grésillements, autour du vaisseau tout est rose, et vide…

-“La plupart des modules sont à 95% d’intégrité, la coque à 97% d’intégrité, plusieurs circuits sont HS, j’ai lancé la séquence de reboot du module d’hyperpropulsion, nous en avons pour une quinzaine de minutes, le vaisseau est intact”.

-“Qu’est-ce que c’est que ce bordel Vesta…j’ai rien compris”.

-“Une fois n’est pas coutume, cher Commandant”

Je devrais être habitué depuis le temps…à quel autre type de réponse devais-je m’attendre ?

-“Merci pour ta clairvoyance “Pesta”, maintenant explique la situation”.

-“La plupart des modules sont à 95% d’intégrité, plusie…”

-“STOP ! dehors ! Il se passe quoi DEHORS !”

-“Vous devriez être plus précis, je pense….. et bien sachez que nous venons de pénétrer dans un système particulier. C’est une nébuleuse planétaire. L’astre principal est une étoile à neutrons, une ancienne étoile qui s’effondre et meurt. Sa vitesse de rotation est étonnamment élevée et n’a d’égal que sa masse volumique. Pour être plus clair avec les gens comme vous : c’est un piège et vous êtes tombé dedans”.

Les gens comme vous….reboot, paramètres usine, remise à 0 me trottent dans la tête…

-“Souhaitez-vous que je pilote commandant ?”

-“Parce que TOI, bien sûr, tu ferais mieux”.

-“C’est une certitude commandant. Et si vous voulez un chiffre, je vous dirai au minimum 3% de mieux que vous !”

-“Suffit….trouve une planète où se poser, tais-toi et remets de la musique”.

-“Je ferais comme vous voulez…mon maître”.

L’image d’un aimant me vient en tête….deux polarités que tout oppose qui s’attirent irrémédiablement….J’ai toujours détesté la physique !

 

nebuleuse-planétaire-3

 

 

Vesta ne jacasse plus, la musique s’est arrêtée et en dehors d’une odeur de plastique brûlé, rien ne vient perturber cet instant. Je regarde ce paysage, un de plus que m’offre ce voyage, et me dit que tout ceci n’est qu’un battement de cil. Qu’au-delà de tout ce que compose une vie, c’est une sacrée veine, un sacré hasard que quelques bactéries surnageant dans le bouillon originel aient pu en arriver, après des millions d’années, à se poser à 15.000 années-lumière de leur berceau… Tout ce que j’ai devant les yeux, même bien après moi, disparaîtra. Les étoiles, comme les hommes, se ratatinent et s’éteignent. Et pourtant, rien ne s’arrête….N’être qu’un battement de cil c’est bien peu, mais c’est déjà énorme….

-“Vos tomates sont mûres commandant”.

Mes tomates, je les avais oubliées celles-là….je sais ce que je vais me préparer pour le dîner !

CMDR Aymerix

About CMDR Aymerix

Administrateur du Site Galnet et passionné de Elite Dangerous depuis la Béta. Création de vidéos Tutos pour débutants : https://www.youtube.com/user/aymerixhn Fondateur et ex-leader du groupe Black Birds // Fondateur de la Wing Atlantis Suivez : @GalNet_France

6 comments

  • Allynic
    Août 17, 2016 @ 12:53

    Excellent !!!

    Répondre
  • Août 15, 2016 @ 18:59

    super beaux merci pour les screen mais quelle est ce systeme ?

    Répondre
    • CMDR Aymerix
      Août 15, 2016 @ 19:04

      Promis, dès que je relance le jeu je vous donne le système (je l’ajouterais à la fin du chapitre). Mais il est assez loin (>10000 Al)

      Répondre
  • Août 15, 2016 @ 18:56

    Merci !!!!!
    Une histoire magnifiquement bien ecrite et avec bcp d humour ^^

    Les images du voyage sont a tombé sur le cul …….

    Encor encor la suite !!!!!!!!!

    Répondre
  • Août 15, 2016 @ 18:43

    bonjour magnifique quelle est ce système sa m’ intéresse beaucoup juste pour la beauté merci

    Répondre
  • Cmdr Alan Trent
    Août 15, 2016 @ 15:33

    La lumière est iréelle. Impressionnant

    Répondre

Leave a comment

Recherche par catégorie

États des serveurs du jeu

OK

Dernier commentaire