Entrée #12 | Alex Globiavsky - Galnet France

Août
01

Entrée #12 | Alex Globiavsky

1 août 12h09

Je vole depuis des heures à la surface d’une planète rocheuse aussi désolée que désolante. Vesta m’a balancé une musique étrange pour faire passer le temps. Elle provient d’un passé très lointain et je me demande si les hommes, à cette époque, étaient sains….a écouter ce que Vesta appelle du dodécaphonisme, j’en doute. Il y a peut-être aussi autre chose : elle veut me tuer. Quel autre but ? Balancer une musique aussi répétitive que les missions qui m’occupent depuis des jours. J’ai bien tenté de lui demander d’arrêter la musique…mais elle fait la sourde oreille !

Me voilà coincé à 22.000 Al, contraint et forcé à chercher des Barnacles pour le consilium sous peine que mon passé soit étalé comme un vulgaire banc de poissons malodorants sur un marché miteux.

-“Encore une fois Vesta….cesse cette musique s’il te plait…ou je balance cet ASP contre le sol !”

-“L’avez-vous tué ?”

Et c’est reparti….Depuis plus de 3 jours, elle ne me lâche plus avec cette question.

-“Si je te le dis, arrêteras-tu ?”

-“Cela dépend de votre réponse commandant”

La peste…

alex--6

-“Il y a bien longtemps…dans une Galaxie lointaine, très lointaine….”

-“Très drôle commandant….”

-“Bon tu la veux cette histoire ou pas ?”

-“Oui commandant, la bribe de votre passé rendue publique par le Consilium est plus que partielle. Tant mieux pour vous peut-être”.

-“Tant mieux pour eux, surtout…ils savent vous mettre les fers, pas de doute là-dessus.”

Je commence à parler, en sillonnant de long en large cette maudite croûte sans intérêt….à l’image de mon passé, sans doute…

-“J’ai fait de médiocres études. Ce n’est pas si important que ça, mais c’est sans doute la raison qui m’a poussé à travailler sur un outpost comme simple ouvrier de pont. Ce travail était pénible. Très pénible. Je ne rêvais que de m’acheter un Cobra pour explorer le monde. J’avais la vingtaine et assez bête pour m’embarquer dans tout un tas d’aventures douteuses.

Je ne suis pas resté ouvrier de pont longtemps. Car l’une de mes plus grandes qualités est de savoir monter un réseau. Très rapidement je me suis fait des amis et j’ai mis sur pieds pas mal de petites magouilles.  En quelques mois seulement j’avais réussi à gérer un réseau de contrebande sur Treshchov Port, dans le système Aiabiko. Mon ascension rapide n’est évidemment pas passée inaperçue. Le chef de la station, Alex Globiavsky, un homme aussi agréable qu’une feuille d’impôt m’a pris sous son aile. Il avait reniflé ce don que j’avais : arriver à mettre dans une même pièce les pires raclures de l’univers sans qu’ils s’étripent, et mieux : les faire bosser pour moi ! Alex m’a formé, m’a fait pénétrer toutes les sphères infâmes de cet univers : cercles de jeu, de la prostitution, du trafic d’esclaves.

À peine quelques années plus tard j’étais son bras droit, devenu chef de la sécurité…on est jamais trop prudent ! Officiellement il dirigeait Treshchov Port, officieusement c’était une des plus grosses plaques tournantes de contrebande et de prostitution au sein même de la Fédération.

Cette dernière commençait à voir d’un assez sale oeil cette “cour des miracles”, il fallait les amadouer….Je suis donc entré au service de la Fed en tant que pilote. Alex a fait des pieds et des mains pour que je rentre dans les meilleures académies. Je suis devenu pilote, pas si mauvais d’ailleurs. Mais surtout j’ai décroché un grade élevé, servi au milieu de batailles, combattu les ennemis de la Fed, comme si je partageais leur idéologie. Grâce à mon grade, j’ai pu créer un autre réseau. Ce dernier me permettait de corrompre les officiels…et, comme par hasard,  Treshchov Port n’a plus intéressé du tout la Fed…Alex était redevenu libre de pratiquer ses “petites affaires”.

Ce manège a duré des années…pas loin de 10 ans !”

La surface de la planète défile, au rythme des années, mais à la différence d’une vie, cette surface sphérique n’a ni début, ni fin.

-“Que s’est-il passé au café Ryan, commandant ?”

Ryan…un nom que j’aurais dû oublier, effacer quand j’en avais l’occasion…

-“La salle est sombre. Il est 3h du matin. Nous sommes ivres. Les filles dansent. Je fête avec Alex mes 15 ans de collaboration. Il fête son anniversaire. Il m’a donc fait revenir de mon affectation avec un cadeau. Un homme qu’il voulait “revoir”. Cet homme, je ne le connaissais pas. Étonnant. C’est une fois que Alex l’a abattu de 3 balles en pleine tête, au milieu du bar débordant de monde, que j’ai su. Alex n’était pas un mentor, ni un ami. Il servait ses propres intérêts et uniquement eux. Lesquels étaient diamétralement opposés à ceux de ce haut fonctionnaire, sur le point de faire voter une loi sur le contrôle de la prostitution et de l’esclavage.

Alex Globiavsky m’a regardé. Il s’est approché de moi, a mis l’arme dans ma main, m’a pris par le cou et a murmuré à mes oreilles : “j’ai fait de toi un tueur mon garçon. J’ai fait de toi un homme de réseaux. J’ai fait de toi ce que tu es, et ferais de toi un avenir libre pour moi. Prends cette arme, cours au hangar 12. Il y a un sidewinder et 10.000 cr qui t’attendent. Fuis. Et souviens-toi de ce dernier cadeau que je te fais. En faisant de toi un meurtrier, je t’offre la meilleure des motivations. Ton passé de tueur et de magouilleur sera ta clé de ta réussite, je le sais. Cortés fit brûler les bateaux une fois dans le Nouveau Monde, pour qu’aucune retraite ne soit possible….Tu me remercieras un jour…Maintenant, cours, mon garçon, et ne reviens jamais !”

Je me suis enfui, aux frontières de la Fédération, dans le système Arth. Recherché par toute la Fed comme meurtrier, déserteur et contrebandier…. Mais ça ne m’a pas empêché de reconstruire, sous un autre nom, un réseau tout aussi peu recommandable…à Arth, puis au sein de l’Empire du côté de Svass où j’ai recommencé le même manège….jusqu’à devenir Duc !”

 

alex--3

 

“En 3300 j’ai attaqué un convoi d’or….ce dernier n’était pas ordinaire, comme je le croyais. Mes acolytes ont péri dans l’attaque, j’ai réussi à m’enfuir….avec de l’or qui appartenait au Black Birds Consilium…”

-“Rencontre fortuite”

-“Non, Vesta. Rien n’est laissé au hasard par le Consilium….rien. C’était un piège, un moyen de me recruter. Ils avaient besoin d’un homme un peu particulier pour leurs projets. Pas un excellent pilote…non, un homme de réseaux…”

-“…Arriver à mettre dans une même pièce les pires raclures de l’univers sans qu’ils s’étripent, et mieux…”

-“….Les faire travailler pour eux. Oui, c’est l’idée Vesta…et force est de constater que le contrat a été rempli. Le deal était simple : passé effacé, casier vierge à condition de servir leurs intérêts.”

-“Je sens chez vous un tremblement de voix indiquant que vous êtes en colère. Ça se comprend, mais vous devez comprendre que depuis le début, vous n’avez pas vraiment eu le choix de vos actes”.

-“Non, Vesta. Cette colère n’est pas dirigée envers le Consilium…c’est autre chose. Car toute cette histoire m’a poussé dans les bras des Black Birds, comme un parcours fléché qu’il suffit de suivre.”

-“Et alors ?”

-“Alors ? Je n’ai jamais été un Fédéral. Je suis un membre de l’Empire par pur intérêt et non par conviction, mais…”

-“C’est autre chose pour les Black birds….n’est-ce pas ?”

-“Oui, je crois…cette fois je ne pourrais pas fuir……”

Il est temps de rentrer à Jaques Station, je n’ai pas trouvé de Barnacles…mais les réponses, elles, arrivent peu à peu…

-“Et je ne suis pas sûr de le vouloir, Vesta…pas sûr du tout….”

CMDR Aymerix

About CMDR Aymerix

Administrateur du Site Galnet et passionné de Elite Dangerous depuis la Béta. Création de vidéos Tutos pour débutants : https://www.youtube.com/user/aymerixhn Fondateur et ex-leader du groupe Black Birds // Fondateur de la Wing Atlantis Suivez : @GalNet_France

One comment

  • Cmdr Alan Trent
    Août 1, 2016 @ 13:11

    Il ne va pas être facile d’« effacer cette cicatrice » commandant ^^

    Répondre

Leave a comment

Recherche par catégorie

États des serveurs du jeu

OK

Dernier commentaire